Les décalés

Vibrato

19.5.17

Poème - Vibrato - Concentré poétique
Ça commence toujours le jour où il n’faut pas
Et je n’me doutais pas d’mon paisible bonheur
J’étais heureuse c’est vrai mais je n’le savais pas
Jusqu’à ce que j’entende c’bon vieux marteau-piqueur

V’là que sur le burlingue, ça vibre de guingois
Au point de pressentir un tremblement de terre
À chaque vibration, c’est un peu un exploit
Qu’on pourrait mesurer sur l’échelle de Richter

Je m’agrippe au rideau en suivant la cadence
Tremblant comme un grelot au bout d’une ficelle
Vl’à qu’en perdant l’contrôle, j’ai l’corps qui part en transe
Quelquefois j’me demande, s’il ne fait pas du zèle

Enfin tout ça pour dire qu'au retour du silence
Même si ça siffle encore un peu dans l’ciboulot
On a l’moral qui grimpe, après ces réjouissances
Mais jamais aussi haut que le bruit d’un marteau

                                                             

Petite production de poèmes décalés... gribouillés... bidouillés... éparpillés dans la revue de poésie Lichen... de vidéos poétiques et même un article sur ma nomination aux Liebster awards 2017...

                                                           
© Bénédicte Rabourdin - 2017

Les gribouillés

Cœur d'artichaut

10.5.17

Poème - Coeur d'artichaut - Concentré poétique

J’ai connu un poète
Pourvu d’un cœur très gros
Le plus gros d’la planète
Mais un cœur d’artichaut

Je le voyais parfois
Tourner autour des filles
Pour qu’elles tombent en émoi
Comm’ dans un jeu de quilles

Quand elles se chiffonnaient
Pour être dans ses bras
Son cœur se déchirait
Comm’ du papier de soie

Comm’ une pâquerette
Aux pétales arrachés
Pour quelques amourettes
Il s’étiolait en secret

Son cœur encore balance
Mais comment faire un choix
Quand l’amour vous distance
C’est qu’on ne choisit pas

                                                             

Petite production de poèmes décalés... gribouillés... bidouillés... éparpillés dans la revue de poésie Lichen... de vidéos poétiques et même un article sur ma nomination aux Liebster awards 2017...

                                                           
© Bénédicte Rabourdin - 2016

Revues

Revue Lichen n° 14

30.4.17


Revue de poésie Lichen n°14 - Concentré poétique


Un nouveau poème vient de paraître dans la revue de poésie Lichen n°14 – mai 2017. Puisque nous vivons une époque terriblement astucieuse, si vous êtes tenté par "La combine"*, sachez qu’elle risque de vous faire regretter les petits trucs de grand-maman… (Vous pourrez bientôt découvrir "les suites de la combine" dans le prochain numéro de Lichen.)

Rendez-vous également avec le fantôme paille-en-queue, un bidouillage poétique concocté grâce au don de mots de la revue.

La revue est gratuite, cependant, n’oubliez pas d’apporter votre petite contribution inspirée (1 mot : substantif, verbe, adjectif ou adverbe de votre choix) qui sera prétexte à de prochaines expériences poétiques…


* Ce poème est extrait de mon second recueil illustré qui devrait paraître cet automne (si tout va bien). Pour en savoir plus, rendez-vous en septembre. Mais d’ici là, gardez un œil sur ce blog et découvrez ou redécouvrez quelques poèmes de ce recueil sous le tag "Les décalés" !

                                                             

Petite production de poèmes décalés... gribouillés... bidouillés... éparpillés dans la revue de poésie Lichen... de vidéos poétiques et même un article sur ma nomination aux Liebster awards 2017...

                                                           
© Bénédicte Rabourdin - 2017

Les bidouillés

La velue à vélo

22.4.17

Poème - La velue à vélo - Concentré poétique


La velue qui vacille
En valsant à vélo
Des valises aux chevilles
Vagabonde à vau-l’eau

Dans le vague elle voltige
Et virevolte dans le vent
Elle vadrouille en vestige
Met les voiles « En avant ! »

En trouvant un vandale
Un voyou sans valeur
La véloce en cavale
Vaccina le voleur

Puis la vieille vermine
Au venin virulent
Avala sa victime
Et fit un vol au vent

                                                             

Petite production de poèmes décalés... gribouillés... bidouillés... éparpillés dans la revue de poésie Lichen... de vidéos poétiques et même un article sur ma nomination aux Liebster awards 2017...

                                                           
© Bénédicte Rabourdin - 2017

Les gribouillés

L'araignée

10.4.17

Poème - L'araignée -  Concentré poétique

L’araignée se suspend comme chaque soir
À la lueur du jour qui lentement décline
Légère sur son fil, elle glisse dans le noir
Pour piéger dans sa toile, une étoile de platine

Et la lune sous ses yeux en perles de jais
Commence à répandre ses éclats de diamants
L’artiste studieuse brode dans son reflet
Une dentelle précieuse au bord du firmament

Enfin le crépuscule dépose dans son filet
Une étincelle fébrile qui, jusqu’au lendemain
Lui confie ses désirs et ses espoirs secrets
Puis au bout de la nuit, peu à peu, elle s’éteint

Alors dès l’aube, l’araignée recommence
À tisser la toile de ses rêves mortels
En attendant la nuit avec impatience
Elle remonte sur son fil pour rejoindre le ciel

                                                             

Petite production de poèmes décalés... gribouillés... bidouillés... éparpillés dans la revue de poésie Lichen... de vidéos poétiques et même un article sur ma nomination aux Liebster awards 2017...

                                                           
© Bénédicte Rabourdin - 2016

Revues

Revue Lichen n°13

31.3.17


Revue de poésie Lichen n°13 - Concentré poétique


Tomber nez à nez avec une araignée ou un serpent, se retrouver seul dans le noir, prendre l’avion, aller chez le dentiste ou passer un examen… Qui n’a jamais eu les chocottes ? Pour moi, c’est la voiture… Enfin, je ne suis pas du genre à me dégonfler. De toute façon, la peur n’évite pas le danger ! Et pour preuve, je vous donne rendez-vous dans la revue de poésie Lichen n°13 - avril 2017, pour découvrir mon dernier poème : Les chocottes *.

C’est gratuit ! Du moins, il vous en coûtera un mot : 1 substantif, 1 verbe, 1 adjectif ou 1 adverbe de votre choix.


* Ce poème est extrait de mon second recueil illustré qui devrait paraître cet automne (si tout va bien). Pour en savoir plus, rendez-vous en septembre. Mais d’ici là, gardez un œil sur ce blog et découvrez ou redécouvrez quelques poèmes de ce recueil sous le tag "Les décalés" !

                                                             

Petite production de poèmes décalés... gribouillés... bidouillés... éparpillés dans la revue de poésie Lichen... de vidéos poétiques et même un article sur ma nomination aux Liebster awards 2017...

                                                           
© Bénédicte Rabourdin - 2017

Les décalés

Le cercle des poètes inconnus

21.3.17

Poème - Le cercle des poètes inconnus - Concentré poétique

J’fais partie de la bande
Des poètes endurcis
Que nul ne recommande
Et qui tombent dans l’oubli

Un poète incompris
Un poète à deux balles
À cause de son génie
De type congénital

Pas le genre virtuose
Du langage hermétique
Ni le roi de la prose
Aux formes esthétiques

Le genre de rimailleur
Qui rit dans sa moustache
Oubliant la rigueur
Sans perdre son panache

Une sorte de fléau
À l’humeur badine
Qui lessive les pros
À grands coups d’aspirine

Un poète amateur
Qui d’un air amusé
Irrite les prosateurs
De grande renommée

                                                             

Petite production poétique sur les thèmes de la cuisine et de ses aléas, de bestioles repoussantes, d'objets oubliés, de machines saugrenues, de lieux incongrus, quelques confidences...  quelques poèmes dans la revue de poésie Lichen n°12, n°13... quelques vidéos de définitions fantaisistes (Dictionarium n°1), une vidéo sur le thème du Printemps des Poètes 2017 : Afrique(s) et même un article sur ma nomination aux Liebster awards 2017...

                                                           
© Bénédicte Rabourdin - 2017

© Bénédicte Rabourdin - All rights reserved. Fourni par Blogger.


“ POÉSIE BUISSONNIÈRE...




POUR LECTEURS DISSIP
ÉS ”

Boosté par