Alchimie

5.1.17

Poème - Alchimie - Amour - Cuisine - Maïté - Argot - Oulipo - Concentré poétique
On m’avait dit depuis toujours
De me lancer dans la cuisine
Qu’il fallait pour trouver l’amour
Que je maîtrise la discipline

Alors un jour, j’me suis lancée
J’ai déchiffré une recette
Dans le grimoire de Maïté
Tous les secrets de la blanquette

Tout allait bien, je vous assure
Un peu de crème en alchimie
Un cube de bouillon en murmure
J’devenais maître en sorcellerie

À l’heure de la dégustation
Sur la trombine d’mon prétendant
Y avait un air de déception
Coincé en travers de ses dents

Faut dire qu’ça suintait le vinaigre
Que j’avais pris pour du pinard
Et pourtant malgré le goût aigre
Ça s’est terminé au plumard

Vous aimerez peut-être

3 commentaires

  1. J'a-dore !!! Et pour la fin, il n'y a pas meilleur ;-)

    RépondreSupprimer
  2. ARF ! ça, c'est du vécu ! Je m'en souviens comme hier...et presque le même plat, mais à la belge : carbonnades flamandes, bien sûr ! j'avais oublié la bière, on l'a bue sur le côté. Fin identique

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.

© Bénédicte Rabourdin - All rights reserved. Fourni par Blogger.


“ POÉSIE BUISSONNIÈRE...




...POUR LECTEURS DISSIP
ÉS ”