Pixel

28.1.18

Fragment n° 06 - Concentré poétique - pixel - haïku - poème illustré - dessin poétique

Vous aimerez peut-être

8 commentaires

  1. Bravísimo XXL Betty, je suis à nouveau sous le charme : composition irrésistible dans laquelle le très soigné et une sorte de "jeté là" tout naturel, des mots comme de l'illustration, emportent l'adhésion. Et attention attention !, infinitésimal n'est en rien synonyme d'insignifiant, j'en appelle à Léonard (de Vinci), "Les détails sont la perfection, et la perfection n'est pas un détail", à Le Clézio, "Les ensembles ne parlent pas ; ce qui compte c'est le détail" et à Federico Fellini, "L'art est dans l'infini détail", tu vois, encore mieux que s'il avait écrit "infime" au lieu d"infini"... Enfin bref, je suis admirativement ravi. À quand le prochain de ces fragments dont tu as le secret ? +++++ Bizzzzzzzz !!!

    RépondreSupprimer
  2. Petite cellule perdue dans une autre cellule qui semble un peu plus grande et pourtant infiniment petite... Oui, tu as raison ! L’infinitésimal n'est pas insignifiant. 99% de vide... et seulement 1% qui fait la différence. La vie ne tient à presque rien. Mais sans ce "presque rien", rien ne serait possible ! Merci pour ton message, Clément ! Bizzz :-)

    RépondreSupprimer
  3. Bien ce que j'ai ressenti, une méditation profonde sous-tend ces Fragments du Presque Rien, les regarder d'un œil intuitif le fait deviner. Merci Betty !!

    RépondreSupprimer
  4. De Grands écrans imaginés
    Dans l’infinité des petits carrés
    Présents dans chacune de nos Vie
    Dont chacun semble écrire l’oubli.

    Christian

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour tes mots, Christian ! Bizzz :-)

    RépondreSupprimer
  6. Clair Charpentier30 janvier 2018 à 12:02

    un petit pixel
    qui s’allume qui clignote
    c’est un cœur qui bat

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouiii ! Ça en fait des pixels qui clignotent !!! :-)
      Merci, Clair !

      Supprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.

© Bénédicte Rabourdin - All rights reserved. Fourni par Blogger.


“ POÉSIE BUISSONNIÈRE...




...POUR LECTEURS DISSIP
ÉS ”