Automne

18.2.18

Fragment n° 09 - Concentré poétique - automne - branche - haïku - poème illustré - dessin poétique

Vous aimerez peut-être

6 commentaires

  1. Clair Charpentier18 février 2018 à 19:51

    les branches sont nues —
    la plainte des feuilles mortes
    suis le promeneur

    RépondreSupprimer
  2. Plein de substancielle présence, chromatisme et profondeur temporelle y compris. Une leçon de sobriété suggestive, ma chère Bénédicte ! Très belle illustration à la fois poése-là & dynamique... Rien de trop, rien ne manque, tout y est ! +++++ Bzzzz

    RépondreSupprimer
  3. Une mue sans douleur,
    Des titans de ce monde.
    Inséminent et fécondent
    Notre terre, de valeurs.


    Les "cuivres" ne peuvent jouer la partition sans les "bois" et vice versa...
    Merci pour ce magnifique Fragment Betty !

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.

© Bénédicte Rabourdin - All rights reserved. Fourni par Blogger.


“ POÉSIE BUISSONNIÈRE...




...POUR LECTEURS DISSIP
ÉS ”