Le Printemps des Poètes : L'Ardeur !

5.3.18

L'ardeur - Printemps des poètes 2018 - Concentré poétique - Flamme - allumette

Au craquement d’allumette,
elle dévore d’étincelles.
À peine est-elle née
qu’elle te ronge à petit feu.
En grillant les secondes
pour mourir de tes rêves,
dans un souffle, elle s’éteint…
et entre deux mégots,
elle retombe en cendre
au cimetière des dieux.

Vous aimerez peut-être

8 commentaires

  1. Exaltation, chaleur, impétuosité, emballement, fougue, empressement, emportement, ferveur, enthousiasme, lyrisme, frénésie, chaleur, passion...
    C'est Beau !!! Merci Betty !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi ! Tes mots me touchent beaucoup ! Bizzz

      Supprimer
  2. En route ardente pour Antibes ? Cela vaudrait la peine de toutes façons, et qui sait ? Il est bien allant ce poème, ah oui ! Bzzz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé, hé ! Les concours et moi... tout un poème ! (J'dois pas avoir l'esprit de compét'... p'is c'est trop tard, de toute façon !)
      Bizzz Clément

      Supprimer
  3. Clair Charpentier5 mars 2018 à 23:24

    Beau texte mélancolique. Merci Betty.

    la flamme éphémère
    de la dernière allumette —
    partir en fumée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Poésie partagée dans ce magnifique haïku, simple, beau et tellement efficace ! Merci Clair !

      Supprimer
  4. Je reste toujours épatée par ta capacité à croquer en quelques mots ce que je serais incapable d'expliquer en cent!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Isa ! Pour ton passage et tes mots :) ! Bizzz

      Supprimer

© Bénédicte Rabourdin - All rights reserved. Fourni par Blogger.


“ POÉSIE BUISSONNIÈRE...




...POUR LECTEURS DISSIP
ÉS ”