Fragment minuscule de la vie ordinaire n° 18

20.4.18

Fragment n° 18 - Concentré poétique - abeille - fleur - haïku - poème illustré - dessin


Vous aimerez peut-être

6 commentaires

  1. Clair Charpentier20 avril 2018 à 11:20

    J'adore ces mots piquants comme des dards d'abeille ! Merci Betty !

    du soleil au pattes
    elle porte la lumière
    dans la ruche sombre

    RépondreSupprimer
  2. Ça bourdonne et ça donne, c'est sûr ô ! Et je dis que se remplir ainsi les poches est à encourager, saPrISTIL ! Sérieux (mais souriant !), j'aime ici comme ailleurs chez toi ces jeux de fragments poétiques (souvent trois) qui interagissent, entre eux et avec l'illustration (très réussie également). Ah j'ai un faible pour ces chetites bêtes. J'en connais qui nidifient dans ma boîte aux lettres. À fleur de quotidien... Bizzzzz à toi, mimissime poète !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Clém ! Quoi ?! Tu veux dire qu'elles vident leurs poches dans ta boîte ! Du nectar à chaque récolte postale, j'imagine ! Veinard !!! Bizzzz

      Supprimer
  3. Une belle filante, une fée courageuse,
    Qui jamais ne flanche ni ne se plaint.
    Une Diva pailletée d'Or mais bosseuse,
    Elle disposera du nectar sur ton pain.
    Merci Betty !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh ! Délicieux ! Merci pour tes mots, Christian ! Bizzz

      Supprimer

© Bénédicte Rabourdin - All rights reserved. Fourni par Blogger.


“ POÉSIE BUISSONNIÈRE...




...POUR LECTEURS DISSIP
ÉS ”