Au bord du vide

11.5.18

Au bord du vide - L'encre brume - Concentré poétique - poème graphique - Demain, on s'en ira le cœur au vent, crier nos rêves au bord du vide -

Vous aimerez peut-être

6 commentaires

  1. ..Hier, crier du vide...
    Au bord du vent, le cœur en rêve...
    Si tu le veux, hier sera demain...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui !!! Demain, c'est hier... 🎶 "la nuit, c'est le jour" 🎶 :-)

      Supprimer
  2. Ha ! les "miettes de nuit" n'étaient pas les derniers mots de ta veine. Et décidément, j'aime +++ cette écriture ronde-allante, allez je risque, rondallante, oui ??? Le rythme, 3,5 puis 3x4, donne un phrasé communicatif au poème. Un phrasé qui attend... une voix ? ;-) Je t'embrasse !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Clém ! Cette fois, c'est une typo à l'huile de coude made by bibi herself... (Pour la voix, on verra) ;-) Bizzz !

      Supprimer
  3. Clair Charpentier12 mai 2018 à 11:53

    Ces mots-là éveillent un certain écho, un parfum de souvenance. J'aime.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Clair ! Ravie que ces mots résonnent jusqu'à vous...
      Bizzz !

      Supprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.

© Bénédicte Rabourdin - All rights reserved. Fourni par Blogger.


“ POÉSIE BUISSONNIÈRE...




...POUR LECTEURS DISSIP
ÉS ”