L'encre brume n° 5

15.5.18

Encre n° 5 - Concentré poétique - L'encre brume - poésie - On brûlera les ombres au crépitement du jour -

Vous aimerez peut-être

6 commentaires

  1. Dans la poêle, on fera sauter les crêpes sucrées
    Comme souvent au temps humide des jours de pluie.
    On gouttera aux fins délices à la fleur d'oranger
    et nous rirons, la bouche gavée, nos mines réjouies.

    RépondreSupprimer
  2. En continuité parfaite avec le précédent poème ! Cete cohérence non appuyée, comme allant de soi, impressionne et convainc !! Ce que peuvent huit mots... Bizzz !!!

    RépondreSupprimer
  3. Clair Charpentier16 mai 2018 à 21:42

    ...et les ombres calcinées de nouveau s'embraseront au crépuscule... L'image de l'aube mangeant les ombres...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, l'aube brûle/mange les ombres... le ciel s'embrase au déclin du jour et finit par s'éteindre ! Merci Clair !

      Supprimer

© Bénédicte Rabourdin - All rights reserved. Fourni par Blogger.


“ POÉSIE BUISSONNIÈRE...




...POUR LECTEURS DISSIP
ÉS ”