Océan

4.6.18

Océan - Concentré poétique - poème graphique - L'océan aiguise ses lames contre les écueils de l'âme  -

Vous aimerez peut-être

5 commentaires

  1. À océan armé et menaçant, consistante et résistante intériorité du sujet. Le passage paronymique de "lame" à "l'âme" est le marqueur du poème. On aurait pu s'attendre après les précédents, le dernier surtout, à une suite plus dramatique. Or non ; toutefois, un rapport de forces tendu, inquiétant mais (temporairement ?) équilibré s'exprime, une forme d'entre-deux ou même de suspens actif. De ce poème en particulier j'avance par ailleurs que sa perception nuancée peut beaucoup dépendre de l'oral... :)) Bon lundi en poésie, Betty !! Bizzz Cl.

    RépondreSupprimer
  2. Impassible, l'océan aiguise ses "lames" (double signification : "ses vagues" mais aussi "ses lames tranchantes") contre les écueils de l'âme... ses entraves, ses défectuosités, ses manques. Au contraire, je trouve qu'il y a quelque chose de tragique... "Ô désirs humains ! craintes humaines ! vagues éternelles, vagues agitées d’un océan qui ne change pas, vous êtes seulement comprimées quelquefois par des courants hardis qui vous emportent, des vents violents qui vous soulèvent, ou des rochers immuables qui vous brisent !" Alfred de Vigny - "Stello" (Euh, le temps file... déjà mardi !!!) Bzzz

    RépondreSupprimer
  3. (La bisémie de "lames" me semblait s'imposer à toute lecture.) Et oui, plusieurs lectures possibles et la tienne est au plus près de la création du poème (et pour cause !). ;-)

    RépondreSupprimer
  4. Michel Lombardo6 juin 2018 à 21:30

    ... et l'âme s’affûte... de beaux mots pour une image entre noir et bleu... Merci !

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.

© Bénédicte Rabourdin - All rights reserved. Fourni par Blogger.


“ POÉSIE BUISSONNIÈRE...




...POUR LECTEURS DISSIP
ÉS ”