Océan

4.6.18

Océan - Concentré poétique - poème graphique - L'océan aiguise ses lames contre les écueils de l'âme  -

Vous aimerez peut-être

3 commentaires

  1. À océan armé et menaçant, consistante et résistante intériorité du sujet. Le passage paronymique de "lame" à "l'âme" est le marqueur du poème. On aurait pu s'attendre après les précédents, le dernier surtout, à une suite plus dramatique. Or non ; toutefois, un rapport de forces tendu, inquiétant mais (temporairement ?) équilibré s'exprime, une forme d'entre-deux ou même de suspens actif. De ce poème en particulier j'avance par ailleurs que sa perception nuancée peut beaucoup dépendre de l'oral... :)) Bon lundi en poésie, Betty !! Bizzz Cl.

    RépondreSupprimer
  2. (La bisémie de "lames" me semblait s'imposer à toute lecture.) Et oui, plusieurs lectures possibles et la tienne est au plus près de la création du poème (et pour cause !). ;-)

    RépondreSupprimer
  3. Michel Lombardo6 juin 2018 à 21:30

    ... et l'âme s’affûte... de beaux mots pour une image entre noir et bleu... Merci !

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.

© Bénédicte Rabourdin - All rights reserved. Fourni par Blogger.


“ POÉSIE BUISSONNIÈRE...




...POUR LECTEURS DISSIP
ÉS ”