Écorchure

24.6.18

Écorchure - Concentré poétique - poème visuel - À l'écorchure de l'abîme, l'encre frémit d'étincelles -

Vous aimerez peut-être

4 commentaires

  1. Michel Lombardo24 juin 2018 à 11:26

    L'image se forme dans la tête et s'enflamme en un feu d'artifice. Le briquet du temps met le feu aux étoiles. En si peu de mots, c'est grandiose !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup, Clair !!! Très touchée ! :)

      Supprimer
  2. Je te le livre comme je l'ai ressenti spontanément à première lecture, se dégage à mes yeux une parenté (ce n'est pas rien !!) hugolienne dans ce poème, une encre compatible avec les tout derniers recueils de Victor.
    Visionnaire... Ceci est un compliment ! Bizzz, bon dimanche Betty !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hihi ! Et avec ça, comment je vais faire pour passer la porte, hein ?!!! Bizzzz et bon dimanche à tous les deux !

      Supprimer

© Bénédicte Rabourdin - All rights reserved. Fourni par Blogger.


“ POÉSIE BUISSONNIÈRE...




...POUR LECTEURS DISSIP
ÉS ”