Sur le récif

1.6.18

Sur le récif - L'encre brume - Concentré poétique - poème graphique - Debout sur le récif, tu sens le vent ébouriffer les vagues -

Vous aimerez peut-être

4 commentaires

  1. Le sujet est lexicalementminoritaire ("debout", "tu sens") au profit d'un monde mouvementé ("ébouriffer") prégnant(trois des quatre éléments : pierre =terre, air, eau). Mais ton poème le met existentiellement en valeur, en centralité, par sa verticalité (aplomb ? danger?)et sa capacité réceptive. Et bien mieux que mon commentaire (que je coipie/colle au kazou) car onze mots te suffisent he he ! Bzzzz Clément

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très belle analyse, Clém ! Merciiii ! Aplomb ?... danger ?... Tidaaam ! La suite au prochain poème. ;) Bizzz

      Supprimer
  2. Michel Lombardo2 juin 2018 à 18:48

    Un beau poème graphique qui ne manque ni de sel ni d'iode. Parfum de brume, l'amer et le vague à l'âme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui ! Très juste, Clair ! Merci pour votre message !

      Supprimer

© Bénédicte Rabourdin - All rights reserved. Fourni par Blogger.


“ POÉSIE BUISSONNIÈRE...




...POUR LECTEURS DISSIP
ÉS ”