Les grignotés

Germination

30.7.18

Germination - Concentré poétique - Poème et dessin à grignoter - Dessin poétique

Le temps s’égrène, goutte à goutte.
Sur la page, les mots commencent à germer.
Il faut encore attendre, saison après saison,
et cultiver patiemment la récolte d’une vie.

Les grignotés

Tempête

28.7.18

Tempête - Concentré poétique - Poème et dessin à grignoter - Dessin poétique

Écoute ! Le vent fait claquer la fenêtre.
Si ça continue, le ciel va éclater en mille morceaux.
Il faudra ramasser les débris de vers
et recoller ce poème à l’encre de nos mots.

Les grignotés

Fringale

26.7.18

Fringale - Concentré poétique - Poème et dessin à grignoter - Dessin poétique
Parfois, tu te demandes 
où est passée ta nuit.
La lune devait avoir la fringale. 
Regarde ! On dirait un ballon…
Elle a dû bouffer tous tes rêves 
et un paquet de croissants.

Les grignotés

Insomnie

24.7.18

Insomnie - Concentré poétique - Poème et dessin à grignoter - Dessin poétique

Quand la nuit tombe en miettes, je fais le ménage.
Il y a toujours quelques étoiles glissées sous le lit.

Les grignotés

Électricité

22.7.18

Électricité - Concentré poétique - Poème et dessin à grignoter - Dessin poétique
Il arrive parfois qu’une étoile s’électrise.
Au fond, c’est peut-être un papillon de nuit 
qui cherche un peu de lumière.
Il s’approche trop près de la lampe. 
Et déjà, ce n’est plus qu’une étincelle…
un grain de poussière qui grille dans le noir.

Les grignotés

Piment

20.7.18

Piment - Concentré poétique - Poème et dessin à grignoter - Dessin poétique

Il n’était pas dans son assiette. 
Sa vie manquait de piment. 
Il a mis un peu de poudre d’escampette. 
Depuis, on ne l’a jamais revu.

Les grignotés

Nuage

18.7.18

Nuage - Concentré poétique - Poème et dessin à grignoter - Dessin poétique
Un peu de crème dans le café… 
et hop ! Il devient nuage. 
Vite ! Bois-le avant qu’il se mette à pleuvoir !


Les grignotés

Agrume

16.7.18

Agrume - Concentré poétique - Poème et dessin à grignoter - Dessin poétique


Ce soir, j’irai cueillir le soleil. 
J’arracherai les nuages 
accrochés aux branches 
pour croquer à pleines dents 
dans sa pulpe d’orange.

À découvrir

"Maximes de nulle part pour personne" de Perrin Langda et Éric Demelis

12.7.18

Maximes de nulle part pour personne - Perrin Langda - Éric DemelisQuel parcours étonnant à travers les trente-cinq portraits imbriqués proposés par Perrin Langda et Éric Demelis, dans "Maximes de nulle part pour personne".

La plume originale et moderne de Perrin Langda déstabilise. Les dessins tranchés à l’encre noire d’Éric Demelis interpellent. Le regard perçant et aiguisé du poète interprète les dessins de l’artiste. Ensemble, ils réinventent le monde. Un recueil graphique qui touche doublement. Trente-cinq portraits qui prennent vie sous les traits torturés et expressifs des dessins d'Éric Demelis et qui ont trouvé leur voix, celle de Perrin Langda : une voix sans manières mais non sans finesse et humour. De page en page, de mots en images, ces rencontres inattendues finissent définitivement par envoûter le lecteur. Quelle belle complémentarité de l'artiste et du poète ! Quel univers déroutant et tellement poétique !

Mon conseil : Foncez commander ce recueil en librairie ! Vous ne le regretterez pas…

Extrait
Une vie directement connecté sur un distributeur de croquettes

Peinture - Éric DemelisUne vie en équilibre au bord d’une gouttière de comètes liquéfiées. Une vie au coin du radiateur qui te ronronne au creux du ventre. Une vie à chasser les moineaux pour rire et les grains de pollen pour survivre. Une vie directement connecté sur un distributeur de croquettes. Une vie terrorisé par une pelote de laine violette qui se défile aussi légèrement que les minutes. Une vie avec des nuques sanguinolentes comme preuves d’amour entre les dents. Une vie pleine de caresses à rebrousse-poil contre un nettoyage de litière gratuit et d’autres friandises. Une vie les oreilles rabattues sur tous les pots cassés de l’existence. Une vie à retomber toujours sur les deux pattes d’un matin de petit veinard.
Perrin Langda
Dessin : Éric Demelis

"Maximes de nulle part pour personne" aux Éditions Voix d’encre
Pour retrouver l'univers de Perrin Langda : U-poesis
Pour découvrir d'autres oeuvres d’Éric Demelis : ericdemelis.wordpress.com

© Bénédicte Rabourdin - All rights reserved. Fourni par Blogger.


“ POÉSIE BUISSONNIÈRE...




...POUR LECTEURS DISSIP
ÉS ”