Frisson

1.7.18

Frisson - Concentré poétique - poème visuel - Ce n'est rien... rien qu'un peu de fièvre... parce qu'il fait froid dehors et que les mots ne suffisent pas à couvrir l'infini. Ecoute ! Ta voix frissonne encore... -

Vous aimerez peut-être

3 commentaires

  1. Ah désolé, j'avais manqué l'enchaînement... Voilà le mot je trouve, des poèmes pour la plupart autonomes mais qui seuls s'ennuiraient de leurs proches. "Les mots ne suffisent pas à couvrir l'infini"... Tout est dit, là ! Simple et essentiel. Et moi j'aime. Amicalement je t'embrasse.
    Cl

    RépondreSupprimer

© Bénédicte Rabourdin - All rights reserved. Fourni par Blogger.


“ POÉSIE BUISSONNIÈRE...




...POUR LECTEURS DISSIP
ÉS ”