Fouteur de rêves

17.10.18



Il faudrait être fou. Fou à lier. Être un fouteur de rêves qui bricole des étoiles entre les lignes, chaque fois qu’une larme se pend au bout d’une strophe et qu’elle nous blesse par accident. Une herbe folle qui délie sa folie à l’eau douce du temps. Être un fouteur de soleil qui flanque les nuages à la porte du ciel et balance dans le ressac, des bourrasques de rires à contre vent.

Vous aimerez peut-être

0 commentaires

© Bénédicte Rabourdin - All rights reserved. Fourni par Blogger.


“ POÉSIE BUISSONNIÈRE...




...POUR LECTEURS DISSIP
ÉS ”