Le mot sous le sofa

29.10.18



Peut-être qu’il était là, le mot coincé sous le sofa... Ce mot roulé en boule qu’on a planqué dans son cœur les jours de grève. Peut-être le mot de la fin… Celui qu’on a sur le bout de la langue. Avalé ! Le mot perché que l’on trimbale au bout d’une rime et qui secoue les poils ébouriffés de sa plume. Le voilà ! Il court sur la page en claquant des semelles, en secouant ses ailes sur le pavé. Ah ! Mais c’est qu’il met l’Ô à la bouche, un rayon de soleil au ventre, à se lécher les babines dès qu’il se met à ronronner. Et voilà qu’il cavale dans le blanc des yeux d’une histoire sans fin. Il finira bien par tomber tout cuit avant le point. Peut-être que c’est un mot d’amour à faire fondre la nuit, un mot qui bricole un sourire dans ses moustaches, les jours de pluie. Un de ces mots qui sème un essaim d’étoiles qui butine le cœur et orbite en pagaille au-dessus de ta tête. Un mot rempli d’amour et de paillettes qui pianote des notes jetées dans le courant vertigineux de l’histoire. Disparu ! Envolé ! La fin est arrivée avant qu’on le rattrape.

Vous aimerez peut-être

0 commentaires

© Bénédicte Rabourdin - All rights reserved. Fourni par Blogger.


“ POÉSIE BUISSONNIÈRE...




...POUR LECTEURS DISSIP
ÉS ”